Home » Les Hima » Atelier de planification des projets « Homat Al Hima » à travers l’approche pédagogique DFC

Atelier de planification des projets « Homat Al Hima » à travers l’approche pédagogique DFC

“western”>Dans le cadre de son action pour renforcer le rôle des Groupes locaux pour la Conservation des Himas Anjar et Kfar Zabad, la SPNL a organisé le 15 décembre 2015 un atelier de planification des projets à travers l’approche pédagogique DFC (Design for Change) auquel près de 20 jeunes ont assisté. L’objectif de cet atelier était de développer des projets communs et de présenter les outils participatifs de planification et de développement qui ont permis aux groupes de cibler les problèmes relevés dans leur environnement, de définir les projets prioritaires et un plan d’action.
Trois projets ont été soumis par les groupes :

  • La création d’un jardin public à Kfar Zabad
  • L’installation de poubelles aux alentours des camps de réfugiés
  • La sensibilisation aux pratiques agricoles durables dans la Hima Kfar Zabad

Presentation of Action Plan Presentation of Action Plan 2 Presentation of Action Plan 1 Group presenting the public garden project

Plus d’informations sur le dispositif DFC :

DFC repose sur une pédagogie de l’engagement qui permet à tous les enfants de sentir qu’ils sont partie prenante de la société dans laquelle ils vivent et aux adultes de changer de regard sur les capacités des enfants.

DFC est aujourd’hui mis en place par près de 300 000 écoles dans 34 pays du monde.

En 2012, SynLab décide d’adapter DFC au contexte français et francophone : ainsi naît Bâtisseurs de possibles.

A travers une démarche pédagogique en 4 étapes, les enfants sont invités à exprimer et réaliser leurs idées pour améliorer leur école, leur quartier ou plus largement la société.

Ils prennent ainsi conscience qu’ils peuvent être des citoyens actifs dès maintenant !

La démarche pédagogique DFC , les 4 étapes :

Étape 1

Les enfants sont d’abord invités à observer le monde qui les entoure pour identifier un problème qui les touche, une situation qu’ils souhaiteraient améliorer. Ils approfondissent leur connaissance de la problématique choisie afin de pouvoir imaginer des solutions pertinentes.

Étape 2

Puis, place à la créativité collective pour imaginer des idées d’actions concrètes, et pour en choisir une à réaliser dans les semaines à venir.

Étape 3

C’est ensuite l’heure de se confronter à la réalité. Sens pratique, ingéniosité collective seront nécessaires pour concrétiser les idées retenues avec un minimum de moyens.

Étape 4

Et enfin, les enfants reviennent sur l’expérience vécue, font le bilan des apprentissages et préparent un événement de restitution avec les parents, les habitants du quartier, le reste de l’école ou encore avec la communauté des Bâtisseurs de possibles.

Tout au long de ce processus, les enfants sont mis en situation de débat, de prise de décision, de prise de parole en public. Ils prennent conscience qu’ils peuvent agir face aux problèmes qui les entourent et qu’ils peuvent être des citoyens acteurs dès maintenant.

L’adulte, se place dans une posture d’écoute, d’accompagnement, de questionnement. Il est un guide qui pousse les enfants à approfondir leurs connaissances, à entrer dans une démarche d’investigation pour dépasser les idées reçues. Il met à disposition les outils nécessaires à la réalisation des actions proposées par les enfants.

http://www.dfcworld.com

http://www.batisseursdepossibles.org

Check Also

Cérémonie de clôture du projet de l’ONU-Femmes et inauguration du point de vente « Souk el- Hima » à Anjar

Au terme de trois ans de travail, de détermination et de succès, le projet intitulé …