Home » Les Hima » Hima Anjar

Hima Anjar

Hima Aanjar Pic 1

Fondée à l’époque omeyyade sous le califat de Walid Ibn Abd Al-Malak (705-715), cette ville-palais constitue un témoignage unique de l’urbanisme de la civilisation omeyyade au Liban. Elle est l’exemple d’un centre de commerce situé à l’intérieur des terres, à l’intersection de deux routes importantes : celle menant de Beyrouth à Damas et la route traversant toute la Békaa et menant de Homs à Tibériade. Elle est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco au titre de site culturel.

Hima Aanjar Pic 3Hima Aanjar Pic 4Hima Aanjar Pic 2

La Hima de Anjar a été déclarée aire protégée en 2008. Elle inclut des zones humides et des marais qui constituent un habitat important pour les oiseaux migrateurs, des terrains agricoles et boisés et l’est des montagnes de l’Anti-Liban. Cette zone abrite de nombreuses variétés d’espèces globalement menacées, telles que le serin de Syrie, la tortue, la loutre de rivière et le chat des marais, ainsi qu’une flore très variée.

On trouve de nombreuses espèces dans les grottes, qui représentent un écosystème parmi les plus menacés dans le monde : chauves-souris dont les excréments constituent un maillon essentiel dans la chaîne alimentaire complexe des grottes, salamandres, criquets, araignées, mille-pattes, escargots et quelques poissons. (qui peuvent également survivre à l’extérieur) D’autres espèces qui dépendent entièrement de l’environnement des grottes. Au fil des générations, elles ont perdu toute pigmentation à force de vivre dans l’obscurité totale, et développé d’autres sens leur permettant de se nourrir sans le sens de la vision.

 

Activités proposées:

  • Visite touristique du palais du calife, à la recherche du serin de Syrie dans la forêt protégée et dans l’enceinte des ruines.

  • Promenade culturelle à la découverte du village, de l’artisanat, de la gastronomie etc. de la communauté arménienne établie à Anjar.

  • Observation des oiseaux dans la forêt protégée de la Hima.

  • Différents circuits de promenade à vélo ou à dos d’âne dans les champs agricoles, diverses activités agro-touristiques.

  • Randonnée jusqu’à la grotte supérieure offrant une vue panoramique sur la vallée de la Békaa.

  • Promenades éducatives ayant pour sujets: le cycle de l’eau, l’écosystème des marais et de la grotte, les cultures agricoles saisonnières, la faune et la flore, les espèces en danger, le reboisement et la conservation des plantes.

Hima Anjar - Kfar Zabad

 

Leave a Reply