Home » Les ZICO-ZCB » La réserve naturelle de l’île des Palmiers

La réserve naturelle de l’île des Palmiers

Le site représente un écosystème marin à l'est de la Méditerranée, formé de trois îles de substrat calcaire plat et érodé s'élevant à 6 mètres au dessus du niveau de la mer
Le site représente un écosystème marin à l’est de la Méditerranée, formé de trois îles de substrat calcaire plat et érodé s’élevant à 6 mètres au dessus du niveau de la mer

Emplacement du site : Les trois îles : l’île des Palmiers, l’île de Sanani et l’île Ramkine sont situées à 5,5 km environ au nord-ouest de la ville de Tripoli.

Superficie totale : 5 km2 environ

Critères ZICO remplis :A1

Explication des critères :

A1 : plusieurs espèces globalement menacées d’extinction, comme le goéland d’Audoin, le pélican frisé et le râle des genêts peuvent y être observées. La réserve a été désignée « Aire méditerranéenne particulièrement protégée » selon la convention de Barcelone, ainsi que « Zone humide d’importance internationale » (convention Ramsar-2001)

La grande diversité biotique des îles et les conditions climatiques favorables en font un lieu de séjour et/ou de reproduction pour 156 espèces d’oiseaux résidents et migrateurs, dont plusieurs espèces rares et menacées.

La faune et la flore marines y sont également bien représentées. Certaines espèces végétales en voie de disparition se sont acclimatées sur les îles.

Source: Jean Ziade -wikipedia.org
Source: Jean Ziade -wikipedia.org

Habitat: Le site représente un écosystème marin à l’est de la Méditerranée constitué de trois îles de substrat calcaire plat et érodé s’élevant à 6 mètres au dessus du niveau de la mer. On trouve un puits d’eau douce sur l’île des Palmiers ainsi que des constructions en béton inachevées et quelques vestiges archéologiques.

Autre faune présente sur le site : Les plages sablonneuses des îles sont un important lieu de nidification pour les tortues de mer menacées d’extinction (Caretta caretta, Chelonas mydas).

Les menaces : La chasse, le tourisme, la pollution.

Les mesures de conservation actuelles et les futurs projets :

Officiellement déclarée réserve naturelle en 1992 et gérée par le Comité de la réserve naturelle de l’île des Palmiers , sous la supervision du ministère de l’Environnement. Le plan de gestion nécessite d’être réactualisé en fonction des évaluations et des développements en cours.