Home » Actu » Cérémonie à la mémoire de Luc Hoffmann, à la Tour du Valat, Camargue – France

Cérémonie à la mémoire de Luc Hoffmann, à la Tour du Valat, Camargue – France

By Assad Serhal – SPNL Director General

Vingt ans ont passé depuis ma première rencontre avec Luc lors de l’anniversaire de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), là où elle fut créée il y a 50 ans, au Palais Napoléon Bonaparte, forêt de Fontainebleau en France, où nous étions invités ma femme Zeina et moi.

Assad Serhal Luc Memmorial

On m’avait demandé de dire quelques mots sur la région Moyen-Orient. J’ai alors mentionné les quatre zones importantes pour la conservation des oiseaux au Liban (les zones humides menacées de Ammiq dans la Békaa ouest et la forêt de cèdres du Chouf), des mots magiques qui ont conduit Luc et son ami Jean à venir se présenter après mon allocution et à me demander en quoi il pouvait se rendre utile.

Luc 2

En 1997, Luc et Jean sont arrivés un beau jour et à ma grande surprise dans mon bureau au Victoria, dans la réserve des cèdres du Chouf, à Ain Zhalta – Liban. Nous avons passé une demi-journée à visiter le premier projet de création de zones protégées de l’UICN au Liban et j’expliquai avec fierté à mes visiteurs l’histoire et l’origine du nom de la région du Chouf, pendant qu’ils admiraient cet emplacement stratégique, le Mont Hermon à l’est jusqu’à la mer Méditerranée à l’ouest, les zones humides de Ammiq, le fleuve Litani et le lac Qaraoun en contrebas, dans la luxuriante vallée du Rift.

IMG_3844

Luc 3

Je leur expliquai que le mot « Chouf » veut dire « regarde » en arabe et que c’est pourquoi cette région et la réserve naturelle des cèdres ont été appelées ainsi !

Luc4

Luc me demanda à nouveau s’il pouvait aider à financer la protection des zones humides de Ammiq. Ma réponse fut aussi ferme et affirmative que lors de notre première rencontre parce que cette zone est non seulement d’une importance capitale pour la biodiversité au Liban mais aussi pour les oiseaux migrateurs qui se déplacent entre l’Europe, l’Asie et l’Afrique.

Luc 6

Luc ne s’est pas contenté d’aider A Rocha à préserver les marais de Ammiq pendant dix ans, il a aussi aidé le Liban, la SPNL et A Rocha, grâce à la fondation Mava, à identifier 11 autres zones importantes pour la conservation des oiseaux de 2005 à 2008 (sur un total de 15), à protéger les magnifiques marais de la Hima Kfar Zabad /Ammiq de 2010 à 2016, la réserve des cèdres du Chouf, la réserve de la biosphère de Jabal Moussa entre autres.

La SPNL est actuellement membre fondateur du Consortium Meditérranéen créé et financé par la fondation MAVA et les programmes Hima de la SPNL pour la renaissance du concept de Hima sont reconnus au niveau international, grâce au soutien de Luc, André et de la famille MAVA.

Luc, je fier et honoré de t’avoir connu et je te suis très reconnaissant d’avoir aidé mon pays, le Liban, la nature et la biodiversité à devenir un endroit meilleur, grâce à ton soutien généreux depuis plus de vingt ans et encore maintenant.

Luc 8

IMG_3843

Ton héritage et ta vision prévaudront à travers les Hima, les zones importantes pour la conservation des oiseaux et Homat el Hima que tu nous as aidés à identifier, créer et gérer.

A ta mémoire, la SPNL a publié en août 2016 le manuel des lignes directrices de Homat el Hima et créé, au nom de notre héritage commun, le Centre des Homat el Hima. Repose en paix, ton âme plane tout là haut avec les oiseaux migrateurs, au dessus des zones humides, des zones importantes pour la conservation des oiseaux et des Hima que tu as aidés à préserver d’Europe en Afrique et dans notre Liban bien-aimé.

Check Also

La SPNL finaliste du prix Équateur 2015

Le  Prix Équateur  est décerné tous les deux ans pour reconnaître et promouvoir des solutions …