Home » Espèces Menacées » Les tortues marines

Les tortues marines

Les tortues marines 1

L’un des objectifs de la SPNL est la protection des espèces globalement en danger, dont la tortue marine. Deux espèces se reproduisent au Liban : la tortue verte (Chelonia mydas) et la tortue carrette (Caretta caretta), toutes deux gravement menacées de disparition à l’échelle mondiale et en particulier à l’est de la Méditerranée, où seule subsiste un reliquat de population. Néanmoins, elles sont toujours parmi nous et reviennent sur les plages où le développement urbain est moindre qu’ailleurs sur les côtes nationales, comme les réserves naturelles de la côte de Tyr et de l’île des Palmiers.

Bien qu’étant au centre des actions pour leur conservation, ces deux espèces restent très vulnérables. Les principales menaces sont la pêche à la dynamite, la capture dans les filets de pêche, le développement touristique, l’urbanisation et la pollution des plages de ponte. Par exemple l’ingestion mortelle de sacs plastiques qu’elles prennent pour des méduses (un de leurs aliments) ou la pollution lumineuse qui conduit les bébés tortues à confondre les lumières artificielles avec celle de la Lune ou du Soleil sur la mer et les dirige dans la mauvaise direction après leur émergence.
La tortue verte (Chelonia mydas), sur la Liste rouge de l’UICN dans la catégorie « En danger »
Source : http://fr.wikipedia.org

Les tortues marines 2

Quand elle a atteint sa maturité sexuelle, la femelle vient pondre tous les 3 à 6 ans sur la plage où elle est née (ou dans le secteur) puis elle repart.
Elle commence par s’assurer de la sécurité de la plage depuis le bord de l’eau. Une fois arrivée assez haut sur la plage, elle commence par creuser sa cavité corporelle, un trou d’une fois à une fois et demie son épaisseur, cette première phase dure environ vingt minutes. Puis elle creuse le puits de ponte avec ses pattes arrières, cette seconde partie du trou est peu large et profonde d’environ 70 cm, cette dernière phase dure vingt minutes à peu près.
Enfin, elle pond une centaine d’œufs (jusqu’à 250), mous, de la taille d’une balle de golf soit de 5 à 6 kg. Elle rebouche son trou après environ vingt minutes de ponte. Puis elle avance sur à peu près trois mètres dans n’importe quelle direction en jetant du sable derrière elle si bien qu’il est impossible de savoir où elle a pondu. Les trous restants sur la plage ne sont qu’un leurre. Elle retourne à la mer environ une heure et demie après avoir pondu. La durée d’incubation est de 45 à 70 jours suivant la température.

Les tortues marines 3
Après le temps d’incubation, les nouveau-nés émergent du sable et se ruent dans la mer. La prédation animale agit surtout lors de l’éclosion des œufs car l’espèce est menacée par les crabes, oiseaux et mammifères s’aventurant sur les plages. Mais, les œufs sont aussi directement menacés par les insectes. Une fois arrivées à l’eau, les jeunes tortues vertes ne sont pas encore en sécurité, elles deviennent les proies de divers prédateurs marins.
Si elles échappent à tous ces dangers, pour s’assurer une croissance la plus rapide possible, ces tortues sont d’abord essentiellement carnivores, elles consomment des petits invertébrés et des œufs de poissons pour s’assurer une croissance la plus rapide possible. Elles se nourrissent ensuite presque exclusivement de plantes des herbiers marins. Ce régime alimentaire est supposé donner une couleur verdâtre à leur chair. Leur régime alimentaire herbivore distingue les individus de cette espèce, en danger d’extinction, des autres tortues marines.
La tortue carrette (Caretta caretta), sur la Liste rouge de l’UICN dans la catégorie « En danger »
Source : http://fr.wikipedia.org

Les tortues marines 4

Cette espèce fréquente habituellement les eaux tempérées. En Méditerranée, la tortue carrette est l’espèce la plus commune. Carnivore, elle se nourrit de nombreux crustacés et mollusques. Elle peut peser jusqu’à 160 kg mais le poids moyen d’un adulte est de 105 kg. Elle peut mesurer 1,25 m mais en moyenne les adultes mesurent 1,10 m.
Dans la Méditerranée la ponte se situe d’avril à septembre sur les plages de sable fin. Les femelles accostent pour pondre de 4 à 7 fois par saison et déposent de 64 à 198 œufs à chaque fois. L’incubation dure de 45 à 65 jours. Les adultes se regroupent près des sites de nidification pour s’accoupler avant la ponte.
Quand elles quittent leur nid terrestre à la naissance, ces tortues combinent la perception de différents signaux pour s’orienter. Elles sont sensibles à la lumière. Près des côtes, où l’eau est peu profonde, elles se servent probablement aussi de l’orientation des vagues. À distance, durant sa migration et dans l’obscurité des profondeurs marines, elles maintiennent le cap en se servant du champ magnétique terrestre.
Les juvéniles restent d’abord en eaux peu profondes puis vivent en haute mer au stade adulte et sont capables de plonger profondément pour se nourrir de poisson et de méduses.

Les tortues marines 5 Les tortues marines 6