Home » Actu » La Syrie et le Liban signent le MdE sur la conservation des oiseaux de proie migrateurs d’Afrique et d’Eurasie (MdE Rapaces) de la Convention sur la conservation des espèces migratrices appartenant à la faune sauvage (CMS)

La Syrie et le Liban signent le MdE sur la conservation des oiseaux de proie migrateurs d’Afrique et d’Eurasie (MdE Rapaces) de la Convention sur la conservation des espèces migratrices appartenant à la faune sauvage (CMS)

Les efforts déployés dans le cadre du projet MSB (Oiseaux planeurs migrateurs) en 2014 ont été récompensés par la signature de la part des gouvernements syrien et libanais du Mémorandum d’entente sur la conservation des oiseaux de proie migrateurs d’Afrique et d’Eurasie (MdE Rapaces) de la Convention sur la conservation des espèces migratrices appartenant à la faune sauvage (CMS), ce qui porte à 50 le nombre de signataires. Le projet MSB estime que la signature du MdE Rapaces par les pays concernés est une priorité puisqu’il s’agit de protéger les oiseaux migrateurs, 33 espèces en commun et d’opérer dans des zones géographiques qui se chevauchent.

raptor_mou_lebanon
S.E. Mohamad Al Mashnouk, Ministre de l’Environnement, signant le MdE Rapaces.

Le 28 décembre 2014, le Ministre libanais de l’Environnement, S.E. Mohamad Al Mashnouk, a signé le MdE Rapaces, grâce au processus initié et conduit par l’équipe nationale du projet MSB. Monsieur Al Mashnouk a déclaré que « ce mémorandum permettra au Liban d’agir dans le nouveau cadre légal mentionné, afin de protéger les oiseaux migrateurs le long de la voie de migration Afrique-Eurasie ».

Monsieur Al Mashnouk a ajouté : « ce mémorandum aidera le Liban à établir une feuille de route claire pour protéger les principales espèces de rapaces migrateurs ». Le Ministre estime que cette importante réalisation est une étape vers la mise en œuvre de la nouvelle loi sur la chasse.

Dr Saleem Hamadeh, directeur du projet MSB au Liban, a exprimé sa satisfaction : « le petit territoire libanais est l’un des segments les plus importants sur la voie de migration située entre la vallée du Rift et la mer Rouge, en raison de la formation d’un goulet d’étranglement et de la diversité des paysages et des corridors qui attirent les oiseaux migrateurs et les rapaces. Ce MdE est une valeur ajoutée aux importants décrets sur la chasse et aux décisions adoptés par le gouvernement libanais, en coopération avec le PNUD, la SPNL et le projet MSB au Liban. Le Liban est un pionner dans la région avec la présentation d’un concept moderne pour organiser la chasse et contrôler les infractions selon les orientations internationales ».

Le Liban est un goulet d’étranglement au cœur de la voie de migration située entre la vallée du Rift et la mer Rouge, il voit la migration impressionnante de millions d’oiseaux migrateurs, en majorité des rapaces. Malheureusement, le pays est tristement connu pour l’absence de réglementation du secteur de la chasse et les centaines de milliers de chasseurs qui chassent sans aucun discernement tout au long de l’année.

S.E. le Dr. Nazira Sarkis, Ministre syrien des Questions environnementales, a signé le MdE Rapaces le 22 décembre 2014, lors de la Journée mondiale des oiseaux migrateurs, organisée à Damas par la Société Syrienne pour la Conservation de la Faune (SSCW – BirdLife Syrie) et financée par le projet MSB. Des représentants du Ministère de l’Agriculture et de la Réforme agraire et du Ministère du Tourisme syriens ont participé à cet événement dont le thème était : « Destination : les axes migratoires – Oiseaux migrateurs et tourisme ». Dr Nazira Sarkis estime que la signature du MdE Rapaces est une « importante réalisation environnementale pour la Syrie », et a souligné la volonté du gouvernement de développer une stratégie nationale et un plan d’action pour la conservation des oiseaux, malgré les troubles actuels dans le pays.

M. Ahmad Kadeesh, Vice-ministre de l’Agriculture et de la Réforme agraire, a mis l’accent sur l’importance de la collaboration continue avec le Ministère des Questions environnementales en ce qui concerne la conservation de la biodiversité et a ajouté que l’élaboration de la nouvelle loi sur la chasse protégeant les rapaces était dans sa phase finale.

Le Président du Conseil de la Société syrienne pour la conservation de la faune (SSCW), Dr. Nabegh Ghazal Asswad, a réitéré l’engagement de l’organisation en faveur de la conservation de la biodiversité, en particulier les oiseaux migrateurs qui représentent une priorité pour plusieurs institutions internationales.

« La signature de ce MdE est une étape importante qui ouvrira de nouvelles perspectives pour la conservation des oiseaux en Syrie » a déclaré M. Osama Al Nouri, coordinateur régional du projet MSB, concluant sur l’importance géographique de la Syrie au sein de la voie migratoire de la vallée du Rift et la mer Rouge, « la deuxième en ordre d’importance pour les oiseaux migrateurs dans le monde ».

 

Check Also

Cérémonie à la mémoire de Luc Hoffmann, à la Tour du Valat, Camargue – France

By Assad Serhal – SPNL Director General Vingt ans ont passé depuis ma première rencontre …