Home » Les Hima » Le festival de l’Environnement de la Hima el-Fekha contribue à l’autonomisation des femmes

Le festival de l’Environnement de la Hima el-Fekha contribue à l’autonomisation des femmes

Le village d’El-Fekha a été témoin d’une activité intense lors du festival de l’Environnement de cette Hima visant à promouvoir la responsabilisation des femmes dans la conservation de l’environnement et le développement de leurs activités économiques.

Près de 150 personnes, dont 70 femmes, ont participé à diverses activités et plus de 6 millions de livres libanaises ont été directement injectés dans l’économie locale en un seul week-end.

Malgré le faible niveau d’éducation et de connaissances relatives aux aires protégées de la plupart de ces femmes, elles ont dirigé la gestion et la coordination de groupe, une action-clé de l’approche spécifique à la Hima basée sur le rôle de la communauté, et les résultats obtenus ont été remarquables.

Le festival de la Hima El-Fekha est un autre exemple d’intervention réussie de la SPNL, avec le soutien constant de la municipalité d’El-Fekha / Jdeydé et financée par le Fonds de partenariat pour les écosystèmes critiques (Critical Ecosystem Partnership Fund (CEPF)) et leFonds de développement des Nations Unies pour la femme et l’égalité des sexes (United Nations Women Fund for Gender Equality (UNW FGE)).

Le festival a souligné le rôle significatif que les communautés locales jouent dans l’approche de la Hima, avec une attention spéciale accordée aux pâturages et à la chasse durables dans les zones-clés pour la biodiversité de l’Anti-Liban ainsi qu’à l’autonomisation sociale et économique des femmes.

Le programme des Nations Unies pour la femme et l’égalité des sexes a pour objectif d’améliorer les moyens de subsistance des femmes dans les régions rurales et de les démarginaliser socialement et économiquement à travers le renouveau du concept de la Hima.

Le samedi 13 novembre 2013, le festival a débuté avec une cérémonie d’ouverture au cours de laquelle le maire d’El-Fekha, Maître Antoine Khoury a prononcé un discours.

Madame Rana El-Houjeiri, spécialiste des programmes pour les pays arabes du Fonds de développement des Nations Unies pour la femme et l’égalité des sexes, a félicité la SPNL pour le programme exécuté au cours de l’année précédente et pour les résultats obtenus. Elle a également insisté sur le rôle du Fonds pour l’égalité des sexes dans ces projets qu’il soutient partout dans le monde depuis sa création en 2009.

Les participants ont rendu visite à Nahla Succarieh, une tisserande de tapis de la localité. La SPNL cherche à relancer cet art ancien en fournissant aux femmes les formations, conseils, équipements et fournitures nécessaires afin de préserver leurs traditions et de les aider à commercialiser ces beaux produits de fabrication artisanale, subvenant ainsi à leurs besoins et à ceux de leur famille.

Le dîner du festival, donné au guesthouse Al-Rashid, a été concocté par 12 femmes de la localité. Il était composé de plats gastronomiques traditionnels comme le « safsouf », le « koussa mqaddad » et le « kichk mabsous ». 22 personnes ayant fait le trajet depuis Beyrouth ont bénéficié des services d’hébergement de la guesthouse et de deux autres maisons du village.

Le lendemain, les femmes avaient également préparé de délicieuses « manakish » pour les deux groupes de randonneurs qui ont arpenté les montagnes de l’est en compagnie des bergers et les plaines avec les chasseurs responsables ayant participé aux activités du festival.

La municipalité d’El-Fekha a déclaré la zone protégée de la Hima el-Fekha et collabore étroitement avec la SPNL à la création des plans d’aménagement des zones de pâturage et de chasse durables. Le plan de gestion de la Hima, fondé sur différents rapports d’experts sur la flore, la faune, le pâturage, l’écotourisme et la situation socio-économique, sera élaboré en 2014.

Ce festival est un exemple de renforcement des capacités de la communauté locale dans le contexte du concept de la Hima. L’organisation de tels événements contribue à lui faire prendre conscience de ses ressources naturelles et culturelles et des moyens de les utiliser durablement et de développer des activités d’écotourisme favorables à l’économie locale.

Les bergers, qui recevront un soutien au niveau vétérinaire et de gestion des pâturages, ont été très désireux de faire découvrir leur mode de vie aux visiteurs durant ce week-end et, accompagnés de leurs chèvres et de leurs moutons, ont emmené les randonneurs à la découverte des pâturages fragiles de la chaîne de montagnes de l’Anti-Liban.

Un groupe de scouts et des jeunes du village accompagnaient également les visiteurs et ont acquis de précieuses informations sur la chasse durable et l’importance des oiseaux dans l’équilibre de l’écosystème.

De prochaines rencontres avec les femmes de la localité, les bergers et les chasseurs sont inscrites à l’agenda des activités de la Hima El-Fekha. Le 16 décembre prochain sera une journée de service communautaire au cours de laquelle les habitants d’El-Fekha et de Jdeydeh, les membres de la municipalité, les scouts et les membres de la SPNL nettoieront le canal historique d’El-Qana. Ce canal représente le principal élément d’attrait dans le cadre de la stratégie écotouristique.

Check Also

Six Himas créées en Jordanie, en Grèce et à Chypre dans le cadre du projet Medscapes

Le concept de Hima, réactualisé par la SPNL, a pour objectif de protéger la nature, …