Home » Actu » SPNL a participé aux Journées Européennes du Patrimoine

SPNL a participé aux Journées Européennes du Patrimoine

Logos

La Société pour la Protection de la Nature au Liban (SPNL) a participé aux Journées Européennes du Patrimoine, les 20 et 21 septembre 2014, à la Mairie du 9 arrondissement de Paris, en collaboration avec la Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO) et avec le soutien du Fonds de L’ONU-Femmes pour l’égalité des genres.

 

gggggg

La SPNL, représentée par Monsieur Assad Serhal, Directeur Général, Madame Shalimar Sinno, Coordinateur du projet de gestion durable des pâturages et Madame Andrée Vérès, déléguée de la SPNL en France, a exprimé sa gratitude envers toutes les parties qui ont facilité la participation de la SPNL à cet événement, en particulier le Président de la LPO, Monsieur Allain Bougrain-Dubourg, le Conseiller du Président, Monsieur Antoine Cadi, Madame le Maire du 9ème arrondissement, Delphine Bürkli et l’Adjoint au Maire, Monsieur Sébastien Dulermo.

Les Journées du Patrimoine ont désormais adopté le thème de la Nature et la Culture lors des prochaines manifestations annuelles, ce qui pourrait représenter d’autres opportunités de participation de la SPNL à cet événement qui attire tous les ans des millions de visiteurs et de touristes dans toute la France.

Paris 1Monsieur Serhal a souligné le fait que la SPNL, partenaire libanais de BirdLife International, a réintroduit le concept de Hima dans plusieurs régions du Liban, grâce à ses partenaires nationaux et internationaux, aux municipalités et aux communautés locales, notamment à Ebel Saqi, Kfar Zabad, Anjar, Mansouri, Qoleileh, Andaket, El Fekha et Hermel. La SPNL a modernisé cette approche traditionnelle afin de mieux répondre aux besoins de la société actuelle en matière de développement durable.

« Hima » est un mot arabe signifiant littéralement « lieu protégé » selon un système traditionnel autochtone de gestion et de conservation de la biodiversité et des ressources naturelles, en vigueur depuis près de 1500 ans dans la péninsule arabique, le Proche-Orient et l’Afrique du nord. Ce système constitue l’une des institutions les plus anciennes et les plus efficaces alliant la conservation des ressources naturelles au bien-être des communautés locales. La SPNL l’a réintroduit et adapté aux nouvelles réalités politiques et socio-économiques afin de répondre aux besoins changeants des communautés locales et aux exigences des états modernes, comme la décentralisation, l’émancipation des femmes, la sensibilisation des jeunes aux problèmes de l’environnement et à la nécessité de sa sauvegarde. A ce jour il existe 15 Himas déclarées au Liban.

gggggggggLa SPNL, membre du Consortium Méditérranéen pour la Nature et la Culture soutenu et financé par la Fondation MAVA, a favorisé, grâce au soutien de la LPO, la venue de l’exposition internationale de photographies “Sur leur traces” (On the Move) à la Mairie du 9ème arrondissement de Paris. Après son succès à Tunis et à Paris en juillet et en septembre derniers, cette exposition itinérante sur le thème de la transhumance et de la sauvegarde de la biodiversité en Méditerranée se produira à Genève en octobre, à Beyrouth en décembre puis à Madrid, Istamboul et Athènes. En collaboration avec DiversEarth et WWF Tunisie, les pays paticipants exposent 60 photographies professionelles, dont celles du libanais Monsieur Asaad Saleh qui a accompagné les bergers dans leurs déplacements, avec la contribution de la SPNL. Ses photographies reflètent et encouragent la protection de la pratique de la transhumance liée au développement local, à la protection de la biodiversité et à la promotion de l’écotourisme au Liban.

 

 

 

 

 

hhhhhhhh

Le Consortium Méditérranéen pour la Nature et la Culture regroupe les ONG nationales et internationales : Asociación Trashumancia y Naturaleza (Espagne), DiversEarth (Suisse), Doğa Derneği (Turquie), Med-INA (Grèce), la Société pour la Protection de la Nature au Liban (SPNL), le WWF (Tunisie) et reçoit le soutien consultatif de l’UICN et de Fauna & Flora International (FFI). Ces ONG ont uni leurs forces pour entreprendre un projet d’évaluation et de soutien des pratiques de conservation culturelle dans le bassin méditerranéen. Ce projet vise à renforcer les pratiques traditionnelles, les techniques et les moyens de vivre en harmonie avec la nature tout en rendant hommage à l’ingéniosité des hommes du pourtour de la Méditerranée pour protéger et gérer leurs ressources naturelles.

La fondation MAVA est une fondation philanthropique familiale créée en 1994 par Luc Hoffmann et basée en Suisse, qui se consacre exclusivement à la conservation de la biodiversité. Engagée dans des partenariats solides afin de conserver la biodiversité pour les générations futures, elle est devenue l’une des principales fondations environnementales d’Europe et un bailleur de fonds majeur pour la conservation de la nature dans le monde.

Paris 3Lors de cet événement, La SPNL a exposé divers objets d’artisanat liés à l’héritage libanais et fabriqués par les femmes des 15 zones protégées (Himas) au Liban. Le tissage des tapis traditionnels d’El Fekha est l’un des exemples d’émancipation économique et sociale des femmes dans le cadre du projet intitulé “Encourager l’autonomisation socio-économique des femmes des Himas pour la conservation de l’environnement et le développement durable”, financé par le Fonds de l’ONU-Femmes pour l’égalité des genres. Cette exposition a permis de donner une visibilité internationale à ces produits liés à la nature et à la culture au Liban dont la commercialisation en cours ouvrira de nouvelles perspectives de soutien économique et d’amélioration des condition de vie de ces femmes

En juillet 2010, l’Assemblée générale des Nations Unies a créé ONU-Femmes, l’entité des Nations Unies pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes. Non seulement l’égalité des sexes est un droit humain fondamental, mais sa réalisation a d’importantes retombées socioéconomiques. L’autonomisation des femmes nourrit des économies florissantes et soutient la productivité et la croissance.

 

 

Paris 2La SPNL a présenté un aperçu des projets relatifs à l’environnement, à l’agriculture et aux programmes pédagogiques qu’elle a mis en oeuvre dans plusieurs régions du Liban pour sensibiliser le public et lui faire découvrir les zones importantes pour la conservation des oiseaux et la biodiversité au sein des Himas, les écosystèmes et les espèces en voie de disparition, projets financés par l’Union Européenne et le Fonds de partenariat pour les écosystèmes critiques (CEPF).

Le CEPF est une initiative conjointe de l’Agence française de développement, de Conservation International, de l’Union européenne, du Fonds pour l’environnement mondial (FEM), du Gouvernement japonais, de la fondation John D. et Catherine T. MacArthur, et de la Banque mondiale.

Cette manifestation a fourni à la SPNL de nouvelles opportunités de collaboration avec des organisations internationales. Monsieur Serhal et Madame Vérès ont rencontré Son Excellence Monsieur Khalil Karam, Ambassadeur du Liban auprès de l’UNESCO, et Monsieur Ziad Taan, pour présenter le concept de Hima et leur remettre l’édition spéciale de la brochure célébrant les 30 ans d’existence de la SPNL et exposer les divers projets financés par le Fonds de l’ONU-Femmes pour l’égalité des sexes et l’Union Européenne, ainsi que les produits d’artisanat qui seront commercialisés sous le label de “Souk el Hima” au bénéfice des femmes des différentes communautés locales.

Paris 5

M. Serhal et Mme Vérès ont également eu des entretiens fructueux à L’Institut du Monde Arabe (IMA), notamment avec le Directeur de la Communication, Monsieur Philippe Cardinal, la Directrice P.I. du Service des actions éducatives, Madame Imene Mostefaï, la Responsable de librairie et de la boutique de L’IMA, Madame Feriel Saadi, et le Directeur des actions culturelles, Monsieur Mohamed Métalsi.

Les projets et les activités de la SPNL, ainsi que ses publications et les produits des Hima ont reçu un accueil très favorable. De futurs entretiens sont prévus pour préciser les modalités de collaboration relatives aux projets éducatifs et pédagogiques, à la vente des objets d’artisanat et à l’organisation de conférences-débats et d’expositions dans les locaux de l’IMA.

Dans l’ensemble, l’exposition « On the Move » a constitué un début prometteur pour la SPNL pour faire connaître sur la scène internationale son expérience et ses actions en faveur de l’autonomisation des femmes, de la conservation de la biodiversité et de l’utilisation durable des ressources naturelles.

Le magazine spécial 30ème anniversaire de la SPNL peut être consulté à l’adresse suivante:

http://www.spnl.org/wp-content/uploads/2014/09/spnl-magazine_02-9-14.pdf

Check Also

Cérémonie à la mémoire de Luc Hoffmann, à la Tour du Valat, Camargue – France

By Assad Serhal – SPNL Director General Vingt ans ont passé depuis ma première rencontre …