Home » Publications » SPNL: TROIS DECENNIES POUR LA NATURE ET LES GENS

SPNL: TROIS DECENNIES POUR LA NATURE ET LES GENS

Aperçu

Télécharger le fichier PDF
Télécharger le fichier PDF

La SPNL a été fondée en 1984 et agréée par le ministère libanais de l’Intérieur en 1986. En qualité d’ONG nationale pour la protection de l’environnement, la SPNL a largement contribué à sensibiliser le public aux problèmes d’environnement et à la nécessité de protéger concrètement les réserves naturelles au Liban. Partenaire de BirdLife International au Liban, elle considère que la protection des oiseaux constitue un point de départ pour une préservation plus globale des ressources naturelles.

La SPNL est par ailleurs membre de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN).

Mission

la SPNL se consacre à la protection de la nature, des oiseaux et de la biodiversité au Liban, favorise l’exploitation durable des ressources par la population en faisant revivre le concept ancestral de « Hima » dont l’objectif est de promouvoir une meilleure qualité de vie de la population à travers la conservation des sites, la protection des espèces et le développement local durable.

Vision

L’action de la SPNL s’inscrit dans le cadre d’un processus totalement transparent et démocratique, en coopération avec ses partenaires et associés, les institutions gouvernementales, municipalités, communautés locales, diverses ONG, et avec la participation du secteur privé.

La SPNL a pour objectif le renforcement des capacités et sa stratégie s’articule autour de quatre composantes fondamentales :

Les sites et les habitats  Les espèces  Les personnes  La durabilité

Les piliers essentiels

Les aires protégées et les zones importantes pour la conservation des oiseaux

Le programme des Zones Importantes pour la Conservation des Oiseaux (ZICO), développé par BirdLife International, vise à définir l’importance globale des ces zones pour la conservation de la biodiversité au niveau national et à assurer la conservation pérenne des zones, allant de la protection stricte d’un site jusqu’à sa gestion au niveau communautaire.

Les Zones-Clés pour la Biodiversité (ZCB) prolongent ce programme en incluant d’autres groupes taxonomiques d’animaux et de plantes terrestres, maritimes et d’eau douce.

  La chasse durable et responsable

La chasse durable et responsable

La SPNL s’est investie, avec BirdLife International, dans le projet régional intitulé « Le renforcement des capacités pour la chasse durable des oiseaux migrateurs dans les pays tiers méditerranéens d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient ». Les principales réalisations de la SPNL dans ce domaine sont :

Les rapports d’études sur les liens entre la chasse, les moyens de subsistance et les oiseaux planeurs. Les moyens de pression à l’encontre des chasseurs, y compris les mesures de limitation.

Les cartes SIG de la répartition des oiseaux planeurs, les cartes des goulots d’étranglement des voies migratoires, des zones importantes pour la conservation des oiseaux, des aires protégées, des clubs de chasse et des secteurs particulièrement menacés.

La réalisation de plusieurs matériels de sensibilisation : Atlas des oiseaux planeurs, Guide pratique des oiseaux planeurs du Liban, Manuel d’identification des oiseaux, Guide du chasseur, Code du permis de chasse .

Les sessions de formation des éducateurs, des agents de la force publique et des membres des clubs de chasse à l’identification des oiseaux et à la loi relative à la chasse.

L’élaboration d’un plan stratégique de gestion de la chasse durable au Liban.

La définition des critères des « zones de chasse publique » au Liban destinés à encadrer la pratique et à protéger les chasseurs, les non-chasseurs et le gibier.

Les « Hima »

Hima poster

« Hima » est un mot arabe signifiant littéralement « lieu protégé » selon un système traditionnel autochtone de gestion et de conservation de la biodiversité et des ressources naturelles, en vigueur depuis près de1500 ans dans la péninsule arabique, les régions avoisinantes, le Proche-Orient et l’Afrique du nord. Ce système constitue l’une des institutions les plus anciennes et les plus efficaces alliant la conservation des ressources naturelles au bien-être des communautés avoisinantes (bergers, fermiers, chasseurs, pêcheurs, etc.).

De nos jours, de plus en plus d’experts en protection de l’environnement voient dans les « hima » un lien cohérent et indispensable entre la conservation des ressources renouvelables et le développement durable. Les populations concernées sont bien conscientes du fait que ce concept met l’accent sur le bien-être commun plutôt que sur la protection exclusive de la faune et de la flore.

La SPNL a réintroduit et modernisé ce concept qui, basé sur la culture de la région concernée, combine approches traditionnelle et moderne, loin de toute tendance à la discrimination ethnique, tribale, religieuse, etc. Il est adapté aux nouvelles réalités politiques, légales et socio-économiques afin de répondre aux besoins changeants des communautés locales et aux exigences des états modernes, comme la décentralisation, l’émancipation des femmes, l’éducation des jeunes aux problèmes de l’environnement et à la nécessité de sa sauvegarde.

A ce jour il existe 14 « hima » déclarées au Liban.

Les espèces globalement menacées au Liban

La SPNL, à travers ses différents programmes de gestion, développe des plans d’action et des outils afin de protéger principalement la loutre de rivière, le chat sauvage, les tortues de mer et 11 espèces d’oiseaux menacées dont le Serin de Syrie.

La communication et la sensibilisation

Parallèlement à ses nombreux projets, la SPNL s’est toujours investie dans de nombreuses campagnes d’information et de sensibilisation à l’environnement et a élaboré une grande variété d’outils pédagogiques destinés aux enseignants, aux élèves et étudiants et au grand public.

La SPNL a également initié, en collaboration avec son partenaire Great Escape, une importante société spécialisée dans l’écotourisme au Liban, un programme éducatif intitulé « SNOW » (School With No Walls) destiné aux écoliers de 8 à 12 ans et comportant différentes activités ludiques et interactives pour les sensibiliser aux espèces qui peuplent les zones importantes pour la conservation des oiseaux et leur apprendre à respecter et à apprécier la nature, la biodiversité et les différentes pratiques et valeurs culturelles.

La SPNL est présente sur différents réseaux sociaux comme Facebook, Twitter, YouTube, Google+, Flickr, et sur son site internet : www.spnl.org en anglais, arabe et français. Grâce à ces outils, elle communique directement avec le monde sous le nom arabe « Touyourna » qui signifie « nos oiseaux ». La SPNL publie également un bulletin mensuel en anglais intitulé « Wings&Waves » téléchargeable sur le site.

SPNL-Time-line-

Les projets en cours

Le projet MAVA pour la nature et la culture

Des ONG de divers pays méditerranéens, dont la SPNL, ont unis leurs efforts au sein d’un consortium pour entreprendre un projet d’évaluation et de soutien des pratiques culturelles favorisant la conservation dans le bassin méditerranéen. Ce projet, financé par la fondation suisse MAVA, a pour objectif de renforcer les pratiques, les techniques et les modes de vie traditionnels en harmonie avec la nature ainsi que de célébrer l’ingéniosité des peuples tout autour de la Méditerranée pour la protection et la gestion de leurs terres, de l’eau et de leurs ressources.

La SPNL a particulièrement mis l’accent sur plusieurs pratiques traditionnelles au Liban, en Syrie et en Jordanie : le concept de « Hima », le pâturage, la chasse, l’irrigation, la production de sel, les cultures en terrasses, la récolte de plantes sauvages et enfin l’héritage culturel avec les maisons anciennes, les sites religieux et les valeurs traditionnelles. Le maintien ou le renouveau de ces pratiques dans la région est essentiel pour renforcer les liens entre la nature et la culture.

Le projet MSB (Migratory Soaring Birds)

La SPNL participe au projet soutenu par BirdLife International, le PNUD et le Fonds mondial pour l’environnement intitulé « Prise en compte de la préservation des oiseaux planeurs migrateurs dans les secteurs productifs-clés le long de la voie migratoire de la vallée du Rift/mer Rouge » et s’assure que les oiseaux globalement menacés qui empruntent ce corridor sont efficacement protégés.

Les principales contributions de la SPNL à ce projet sont : le développement de l’Atlas des oiseaux planeurs, la production d’un plan de développement pour une gestion durable de la chasse au Liban, l’élaboration de cartes SIG de la répartition des oiseaux planeurs, de cartes des goulots d’étranglement des voies migratoires, et la rédaction d’un rapport sur les clubs de tir, les zones de chasse privée, les élevages de gibier à plumes, les sites classés protégés et les sites potentiels de chasse publique et privée.

Le projet SEARCH

Search est un projet régional d’une durée de trois ans, financé par l’Union Européenne et couvrant le Liban, la Palestine, la Jordanie, l’Égypte et le Maroc. Son objectif est d’améliorer la résistance sociale et économique dans les écosystèmes des bassins hydrologiques de le région méditerranéenne face aux changements climatiques. Le projet SEARCH est mis en œuvre au Liban en partenariat avec la SPNL et l’association MADA. Il souligne l’importance d’une approches ascendante de gestion en participant en termes de planification avec les communautés locales. Ainsi la vision commune partagée par tous les acteurs et les habitants sert de base pour le projet.

Promouvoir la responsabilisation des femmes des « Hima » pour la préservation de l’environnement et le développement de leurs moyens de subsistance

Les femmes jouent un rôle d’influence au sein des communautés, notamment en matière d’éducation des nouvelles générations. De plus, les femmes des régions rurales exercent des responsabilités différenciées dans la tenue du ménage (nourriture, eau, feu, médicaments, etc) et l’environnement a un impact majeur sur plusieurs activités qui en dépendent étroitement.

Le projet d’une durée de trois ans (2013-2015), est financé par le Fonds des Nations Unies pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes. Il porte sur l’implication des femmes dans la gestion durable des ressources naturelles, la préservation des espèces globalement menacées dans les « Hima » et les zones importantes pour la conservation des oiseaux et il aide par ailleurs ces femmes à générer des revenus pour maintenir leur ménage en relation étroite avec les sites protégés, à travers le renouveau du concept de « Hima » pour une gestion durable des ressources naturelles. Cinq « Hima » sont concernées par ce programme.

A l’issue de ce projet, les objectifs suivants devraient être atteints au sein des communautés locales :

Les groupes de femmes auraient appris à mieux comprendre l’approche de la « Hima » et les actions proactives pour une utilisation durable des ressources naturelles, la protection des espèces globalement menacées et les plans d’action locaux.

Les femmes devraient avoir plus d’influence au sein de leur communauté, grâce à des sessions de formation de renforcement des capacités, du leadership et de la prise de décision.

Elles devraient bénéficier de nouvelles opportunités de travail et d’activités génératrices de revenus, grâce au développement de l’écotourisme et des plans de gestion, des ateliers de formation à la gestion des micro-entreprises et des coopératives.

Le matériel et l’équipement nécessaires à des activités spécifiques leur seraient fournis et diverses approches de commercialisation de leurs produits élaborées.

Les tapis traditionnels d’El-Fekha

Les tapis traditionnels d'El-Fekha

Cet artisanat remonte au 11ème siècle et trouve son origine dans la ville de Bergama, située sur la côte nord-ouest de Turquie, dans la province d’Izmir. Ces tapis, robustes et très décoratifs, représentent un témoignage du mode de vie pastoral des Yörük, clans qui peuplaient la région à cette époque. Cet artisanat traditionnel, introduit au Liban durant l’occupation ottomane au 18ème siècle, a aujourd’hui presque disparu avec l’industrie mécanisée et la SPNL s’est engagée à le relancer dans le cadre du projet Hima El-Fekha: l’équipement nécessaire a été fourni (métiers à tisser, roues de filage, ciseaux, peignes etc..) et trente femmes du village formées au tissage de ces tapis en laine naturelle.

 

Check Also

Parution du « Guide des fleurs sauvages de Hima Fakiha »

Le « Guide pratique des fleurs sauvages de Hima Fakiha et des environs » recense les plantes …